• Accueil
  • L'AJI
  • Les traitements
  • Ma vie quotidienne
  • Actualités
  • Mes questions

Les arthrites juvéniles idiopathiques (AJI) représentent un groupe hétérogène de rhumatismes inflammatoires débutant avant l’âge de 16 ans, d’où le terme juvénile. Il existe 7 formes d’AJI selon une classification internationale (ILAR).

Les AJI ont comme point commun une inflammation des articulations (= arthrite) et plus précisément de la membrane qui entoure ces articulations : la membrane synoviale. L’inflammation se traduit par des douleurs et un gonflement articulaires. Ce gonflement est du à la membrane synoviale qui sécrète du liquide en abondance dans l’articulation. L’évolution de ces rhumatismes se fait généralement par crises douloureuses entrecoupées de rémission. Ces douleurs prédominent la nuit et le matin puis s’améliorent dans la journée. Elles peuvent s’accompagner d’un enraidissement le matin ou après une immobilité prolongée.

 

Les douleurs inflammatoires réveillent la nuit et sont plus importantes le matin au réveil.

 

Les AJI appartiennent au groupe des maladies rares et représentent environ 2000 à 4000 patients en France.

 

Chaque sous-groupe d’AJI correspond à un rhumatisme ayant des particularités nécessitant une prise en charge spécifique adaptée à chacun.

 

En aucun cas, les rhumatismes à début juvénile, même évoluant à l’âge adulte, sont comparables à ceux de l’adulte.