• Accueil
  • L'AJI
  • Les traitements
  • Ma vie quotidienne
  • Actualités
  • Mes questions

Mon travail

Pour une majorité des AJI, travailler ne présente pas de difficultés particulières et donc ne nécessite pas d’adaptation. Mais pour certains, l’AJI peut entraîner un handicap vis à vis de leur emploi.

Dans ce cas, la première étape est de se faire reconnaître comme travailleur handicapé (http://vosdroits.service-public.fr/F1650.xhtml). La demande doit être faite auprès de la MDPH.  Ce statut de travailleur handicapé est un plus pour l’employé mais aussi l’employeur. Cela permet d’obtenir :

- des aides à la recherche d'emploi (soutiens spécialisés au sein de Pôle emploi, actions spécifiques prévues par les programmes départementaux pour l'insertion professionnelle des travailleurs handicapés (PDTIH),

- des aides incitatives à l'emploi pour l’employeur (aides financières, pour favoriser l'embauche, l'aménagement du poste de travail, l'accompagnement ou le maintien dans l'emploi),

- des aides pour la formation professionnelle (aménagement des formations générales, formations spécifiques, aides financières),

L'AGEFIPH (Association de Gestion des Fonds pour l'Insertion Professionnelle des personnes Handicapées, http://www.agefiph.fr/) propose également des services et des aides financières aux employeurs et éventuellement aux travailleurs handicapés.